Identification
Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Histoire/LA GRANDE GUERRE 1914/1918

LA GRANDE GUERRE 1914/1918

29/11/2014 - Lu 524 fois
Centième anniversaire de 1914 à Asnan, sur le monument aux morts de notre village figure 18 noms de combattants décédés, dont 17 pour la "der des der".
Nous nous souvenons le 3 août 1914 de ce tocsin qui retentit dans les villes et les villages de France, des millions de français se mobilisent.
Recherche et travail réalisé par Jean-Louis PAGE
CENTIEME ANNIVERSAIRE DE 1914 à ASNAN. La Grande Guerre qui se voulait la " der des der", cette dernière a durée quatre longues années. Trente huit hommes de notre village ont été mobilisés dans un premier temps; ils avaient de 20 à 45 ans. Nous pouvons constater sur le monument que l'année 1914 fut de loin la plus meurtrière. Sans doute la couleur très repérable de l'uniforme de nos soldats (je pense au rouge garance) y est pour beaucoup. Pour la première année du centenaire je propose de tirer de l'oubli les 11 soldats tombés au champ d'honneur au cours de l'année 1914. Il en sera ainsi pour les années suivantes. Vous noterez qu'ils sont presque tous nés à Asnan, cependant pour la plupart ils ont vécus ailleurs. Seulement cinq sont vraiment restés au pays. Leurs noms gravés dans la pierre signifient surtout qu'ils avaient des attaches dans le village, et il est probable que certains figurent sur d'autres monuments. Il y a aussi parfois des erreurs dans les prénoms. Je vais essayer de les situés succinctement dans notre environnement qui a été aussi le leur et dont la beauté des paysages leurs étaient familière! Anéantis dans les batailles, la plupart n'ont pas de sépultures connues. Paul CHAMOIN- Est né à Asnan en 1888 d'une famille de cultivateurs qui habitait à l'angle de la rue du Coq et de la rue de Tannay. Il effectue son service militaire à Autun. Il mesure 1,53m, il a les cheveux et les yeux noirs. Il a quitté Asnan pour la région parisienne et travaille à l'hôpital général d'Orsay. Paul est mobilisé le 2 août 1914 et affecté au 29° Régiment d'infanterie. Il meurt des suites des ses blessures de guerre quelques semaines plus tard à Clézentaine (Vosges), il avait 26 ans. Son frère Henri, lui aussi mobilisé, blessé 3 fois, était le garde-champêtre que nos anciens ont connu et dont le fils portera en hommage le prénom de son oncle. Vincent CHAMOIN- En réalité Jules, Gabriel dit "Vincent" est né à Asnan en 1888. Il habitait avec sa famille de cultivateurs, rue d'Huban à proximité du presbytère. Recensé en 1908 par l'armée il fait son service militaire à Autun. Il quitte alors le pays pour travailler en qualité d'ouvrier agricole dans le Cher à Avord. Envoyé au front, il sert lui aussi dans le 29° Régiment d'infanterie et meurt de ses blessures le 25 août 1914 à Sarrebourg (Moselle). Il avait 26 ans. Il obtient une citation: "soldat brave et, dévoué tombé devant Sarrebourg en août 1914", il est décoré à titre posthume de la croix de guerre avec étoile de bronze. Albert CHAVENAT- Est né à Paris en 1883 où ses parents exercent le métier de passementiers. Sa mère est la fille de Mr BOULE instituteur à Asnan. Il est mobilisé le 2 août 1914 et affecté au 46° Régiment d'infanterie. Il meurt au combat un mois plus tard à Mussey, aujourd'hui Val-d'Ornain (Meuse). Il avait 31 ans. Son corps n'a jamais été retrouvé ou identifié. Sa présence serait justifié sur le monument du 20° arrondissement de Paris son lieu de naissance et où habitaient ses parents, il en est peut-être ainsi. Gustave COINTE- Est né à Asnan en 1891, issu d'une famille de cultivateurs qui habitait rue de Grenois (actuelle maison Ranvier). En 1911 il a 20 ans, recensé par l'armée on apprend qu'il mesure 1.74m cheveux châtains et yeux gris. Apte au service il sert au 13° Régiment d'infanterie de Nevers. Lors d'une permission il épouse sa voisine Delphine Ranvier. Avec la mobilisation du 2 août 1914 il part pour le front. Caporal au 13° Régiment d'infanterie. Il meurt au combat deux mois et demi plus tard au "Bois Brulé" à Appremont- la-forêt (Meuse). Il avait 23 ans. Son corps n'a pas été retrouvé. Il est décoré à titre posthume de la médaille militaire. Son jeune frère Edmond est mort en 1915. Leur père Gabriel Cointe maire d'Asnan à l'époque a perdu deux de ses fils pendant la guerre.(Quand on sait que le maire avait aussi la pénible tâche d'informer les familles de la perte de leur fils on imagine le calvaire de cet homme). Louis COURTET-Est né à Asnan chez sa grand-mère car ses parents cultivateurs et vignerons habitaient déjà Auxerre. En 1910; Louis typographe vit chez ses parents dans l'Yonne. Il effectue son service militaire à Sens. A la mobilisation il sert au 46° Régiment d'infanterie et meurt quelques semaines plus tard à l'âge de 24 ans à "Fossé" près de Buzancy (Ardennes). Son corps n'a pas été retrouvé. Bien que natif d'Asnan il n'a pas de lien avec la commune si ce n'est sa grand-mère la veuve Chamoin qui habitait rue d'Egypte. René GAULIER- Est né à Melun en 1893. D'après un récemment il semble qu'il ait été placé chez ses grands-parents dans le village avant que les parents reprennent la ferme. René est employé en qualité de domestique chez Henri Lyonnet à Asnan. Envoyé au front et affecté au 1er bataillon de chasseurs à pied il meurt au combat le 22 septembre 1914 à Saint-Benoît-La-Chipotte (Vosges), il avait 21 ans et obtient cette citation "Chasseur énergique, mort pour la France en allant en patrouille reconnaître les positions ennemies"; Il est décoré à titre posthume de la croix de guerre et de la médaille militaire. Clément NANTIER-Est né à Asnan en 1884. Le père était tailleur de pierres, la famille habitait dans une maison à l'angle des rues de Germenay et Château-Renault. Clément travaille d'abord comme employé agricole dans une autre commune. Il effectue son service militaire à Cosne. Il mesure 1.68m, il a les cheveux bruns et les yeux gris. Comme beaucoup de jeunes à l'époque il rejoint la région parisienne. Lui et ses deux frères sont mobilisés, il est affecté au 257° Régiment d'infanterie. Il meurt au combat le 6 septembre 1914 à Réméréville (Meurthe et Moselle) à une dizaine de kilomètres à l'est de Nancy. IL a 30 ans; son corps n'a pas été retrouvé. Clément est le grand-père maternel des frères Goudinoux; chaque année en sa mémoire la famille fleuri notre monument. Louis PAGE-Francis, Louis dit "Louis" est né à Asnan en 1888 d'une famille de cultivateurs qui habitait en bas de la rue de Grenois. En 1908 il effectue son service militaire à Auxerre. Il rentre au village avec le grade de caporal. Mobilisé le 2 août 1914 il rejoint le 4° Régiment d'infanterie, il meurt au combat quelques semaines plus tard à Cléry-Le-Petit (Meuse). Il avait 25 ans, son corps n'a pas été retrouvé. Auguste RENARD-François, Albert dit "Albert" et non pas "Auguste" par erreur sur le monument, est né à Asnan en 1885. Sa mère étant morte jeune il est confié à sa grand-mère qui habite Héry. Le père est remarié toute la famille réside à Héry. Albert est employé comme domestique dans la région. Il effectue son service militaire à Nancy. Il se marie à Asnan et le couple s'installe à Paris. Quand la guerre éclate il est affecté au 13° Régiment d'infanterie. Il meurt au combat tué par un éclat d'obus le 6 octobre 1914 sur le champ de bataille d'Appremont-La-Forêt (Meuse), dans le même secteur que Gustave COINTE précité. Il avait 29 ans. Il reçoit la croix de guerre et la médaille militaire à titre posthume "soldat courageux mort pour la France en faisant son devoir". Joseph ROUSSEAU-En réalité prénommé Jules est né à Asnan en 1884. Son père qui est tailleur de pierre et maçon habite sur la grande route. A 16 ans il part travailler en région parisienne en qualité de jardinier à Malakoff chez son frère dans un premier temps. Il effectue son service militaire à Belfort. Il est mobilisé au 237° Régiment d'infanterie et meurt au combat trois semaines plus tard à Hoéville (Meurthe et Moselle) du côté de Nancy. Il avait 29 ans, son corps n'a pas été retrouvé. Jean-Baptiste SEGUIN-Est né à Asnan en 1882 dans une famille qui habitait rue du Château-Renault. Ses parents cultivateurs vont s'installer à Saint-Amand-En-Puisaye. Après avoir été employé dans une librairie parisienne, Jean-Baptiste s'engage pour trois ans dans l'armée. Il mesure 1.72m, les cheveux blonds et les yeux gris, il termine cette période avec le grade de sergent. Mobilisé le 2 août 1914, il est nommé adjudant au 117° Régiment d'infanterie. Il meurt au combat le 17 septembre 1914 âgé de 31 ans à Caisnes (Oise). Notre devoir de mémoire permettra de rappeler chaque année de 2015 à 2018 succinctement les noms qui sont inscrits sur la plaque: 1915 Pierre BOIZOT, Edmond COINTE, André DE LA JUDIE; 1916 Robert HANY 1917 Albert POINTE 1918 Jules MILLARD Il y a aussi Edmond RABUSSIER pour la seconde guerre mondiale.